Les blessures aux pieds sont fréquentes et peuvent parfois entraîner des fractures. Être capable de reconnaître les symptômes d’une fracture du pied peut aider à déterminer sa gravité et le moment de consulter un médecin.

 

 

 

Symptômes et quand consulter un médecin

 

Un os cassé peut être une petite fissure ou une rupture complète qui se traduit par deux ou plusieurs morceaux. Des pauses sévères peuvent déchirer ou percer la peau et laisser une plaie béante. Ce sont des fractures ouvertes.

 

 

La douleur et l’enflure dans le pied d’une personne peuvent également résulter d’une tension ou d’une entorse. Il peut être utile de comparer leurs deux pieds pour avoir une indication de la gravité d’une blessure.

 

 

La déformation d’un orteil ou d’une zone du pied, comme un renflement inhabituel, est une forte indication d’une rupture.

La personne doit consulter d’urgence un Podologue à Lyon si un pied cassé ou un gros orteil est suspecté. Ils ne devraient pas tenter de conduire. Les petits orteils cassés sont moins graves et peuvent généralement être traités à la maison.

 

Cependant, quelqu’un devrait consulter un médecin pour toute blessure qui empêche la marche ou si la douleur et l’enflure persistent ou s’aggravent.

 

 

 

Quelles sont les causes d’un pied cassé?

 

Bien que le pied puisse normalement résister à une quantité considérable de force, les fractures osseuses des pieds des gens sont fréquentes. Ils sont également plus susceptibles de se produire chez les enfants que chez les adultes en raison des différences de structure osseuse.

Un pied cassé peut résulter de simplement trébucher, trébucher ou donner des coups de pied. Tordre maladroitement le pied ou la cheville en tombant ou en étant frappé par un objet lourd peut également briser un os.

 

 

 

Premiers soins pour un pied ou un orteil cassé

 

La personne doit suivre des indications lorsqu’elle a affaire à une suspicion de pied ou d’orteil cassé. L’acronyme signifie:

 

Repos: ne vous approchez pas du pied blessé ou limitez la mise en charge jusqu’à ce qu’il guérisse ou soit visible par un médecin. Une marche inutile pourrait aggraver la blessure.

 

Glace: Appliquez immédiatement de la glace sur la blessure pour réduire la douleur et l’enflure. Essayez d’envelopper de la glace ou un sac de petits pois surgelés dans une serviette et maintenez-le contre le pied. Les paquets de glace peuvent être utilisés pendant 20 minutes à la fois plusieurs fois par jour pendant les 48 premières heures. Ne pas appliquer directement sur la peau.

 

Compression: enveloppez confortablement le pied dans un pansement doux ou un bandage. Assurez-vous que le bandage n’est pas trop serré, car cela pourrait empêcher le sang de circuler.

 

Élévation: Élevez le pied, autant que possible, avec des oreillers. Idéalement, il devrait être élevé au-dessus du niveau du cœur. Cela aide également à soulager la douleur et l’enflure.

 

Des analgésiques en vente libre, comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène, peuvent être pris pour aider à soulager la douleur.

 

 

Options de traitement pour un pied cassé

 

Le traitement d’un pied cassé dépend du type, de l’emplacement et de la gravité de la fracture.

Dans la plupart des cas, la fracture guérira avec du repos et une portance limitée.

Les anti-inflammatoires, dont l’ibuprofène ou le naproxène, peuvent être utilisés pour réduire la douleur et l’enflure. Pour ce qui est des sportifs, il est conseillé de consulter un Podologue pour sportif.

 

Si un os n’est pas à sa place, le médecin devra peut-être le manipuler physiquement dans le bon alignement. C’est ce qu’on appelle la réduction.

 

Un anesthésique local sera généralement administré avant le début d’une procédure de réduction. Toutes les blessures devront également être nettoyées et traitées.

 

Si le pied est déformé ou que les os sont instables, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour insérer des broches, plaques ou vis métalliques. Ils sont utilisés pour maintenir les os en place jusqu’à ce qu’ils guérissent. Cette méthode est connue sous le nom de fixation interne.

 

Pour protéger le pied pendant qu’il guérit, un plâtre peut être installé ou une botte de protection est parfois fournie. Ces dispositifs protègent et immobilisent le pied blessé tout en aidant à maintenir le poids. Des béquilles peuvent également être fournies pour faciliter la marche.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*